En se frottant à une formation du calibre du KRC Genk, nos Métallos s’attendaient à une (très) rude opposition : ils n’ont pas été déçus sur ce point.

Face à des Limbourgeois qui présentaient des joueurs du calibre de Vukovic, Dewaest, Lucumi, Ito ou Bongonda, nos Rouge et Noir ont certes très bien entamé les débats, mais ils ont rapidement été punis. La moindre petite inattention se paie cash à ce niveau.

A la pause, le score était de 3-0 et il allait prendre une tournure encore plus sèche très vite, passant à 5-0 après 50 minutes de jeu à peine. De nombreux changements ont été opérés en seconde période et le jeu s’est quelque peu équilibré, Bernier sauvant l’honneur, d’une très belle frappe croisée, alors que Genk avait encore aggravé la marque.

C’est un 6-1 bien tassé qui a sanctionné la partie. Nul doute qu’Emiliio Ferrera saura tirer des enseignements de cette joute, qui a permis à plusieurs éléments de prendre du temps de jeu.

Voici l’équipe qui a commencé la rencontre sur le terrain annexe de Genk :

Mignon – D’Onofrio, Lô, Machado, Maydana – Labylle, Pierrot, Sabaouni, Al Badaoui, Jallow – N’Diaye.

Cascio, Mouhli, Bernier, Boulenger, Kilota, Nadrani, Mikautadze, Gueye et Basha sont montés au jeu en seconde mi-temps.

Dietsch, Godart, Swers, Lahssaini et Faye étaient absents.

Werner est resté sur le banc.