Après le revers subi face à Westerlo, nos Métallos avaient rendez-vous ce samedi soir avec l’autre grand favori de la série, l’Union Saint-Gilloise.

Et si, au terme des débats, c’est une seconde défaite de rang qui est à noter, on peut dire qu’encore bien davantage que le week-end dernier, nos Rouge et Noir auraient mérité bien mieux de ce déplacement au Parc Duden.

Très bien en place et prenant d’emblée la direction des opérations, ils ont rapidement porté le danger devant la cage de Moris, N’Diaye ne concrétisant pas un superbe caviar de Bernier, notamment.

Et, comme c’est trop souvent le cas depuis le début de la saison, sur la première réelle incursion adverse, le but tombait.

En quatre petites minutes même, les Unionistes, par le biais de Sigurdarson, plantaient deux roses dans les filets du pauvre Dietsch.

De plus, dans l’intervalle, nos Métallos perdaient Lahssaini, victime d’une blessure musculaire. Jallow héritait à son tour d’une énorme opportunité, mais il tardait avant de conclure et était contré in extremis.

Heureusement, à cinq minutes de la pause, Pierrot était à la bonne place pour réduire la marque de la tête suite à un coup-franc botté par Jallow.

Rien n’était fait et la seconde période s’annonçait palpitante. Elle le fut…

Avant l’heure de jeu, Jallow, encore lui, lançait parfaitement Mikautadze dans l’intervalle et notre buteur récidivait en croisant imparablement sa frappe ! Et de six buts déjà pour “Mister Georges” !

Dans la foulée, notre goleador était encore tout proche de remettre le couvert, mais son envoi frôlait le poteau.

On sentait que la victoire pouvait tomber dans les deux camps et le match allait se jouer sur un coup de dés…Un centre de Sirgurdarson était en effet malencontreusement dévié par Nadrani et le cuir filait dans notre but… La malchance était au rendez-vous et malgré une belle réaction et une nouvelle occasion en fin de match pour Pierrot, le marquoir restait bloqué à 3-2 pour les locaux.

Toutes les défaites font mal, mais celle-ci est d’autant plus difficile à digérer qu’elle est totalement imméritée.

Nos Métallos se consoleront en constatant qu’ils ont une fois encore produit du beau football et fait douter un des cadors de la série sur ses terres. Mais le bilan chiffré affiche désormais un 0/6 et il faudra aller chercher quelque chose dimanche prochain au Lierse.

La fiche technique

Union Saint-Gilloise : Moris; François (16e Lapoussin), Van Der Heyden, Kandouss, Burgess; Mehlem, Teuma,; Lynen (64e Nielsen), Fixelles (80e Labeau); Vanzeir, Sigurdarson.

RFC Seraing : Diestch; Swers, Nadrani, Boulenger, Kilota; Lahssaini (29e Pierrot), Sabaouni, Bernier, Jallow (77e Gueye); Mikautadze, N’Diaye (66e Al Badaoui).

Arbitre : M. D’Hondt.

Cartes jaunes : Mehlem, Lynen, Teuma, Van Der Heyden, Kilota, Pierrot, Mikautadze, Lapoussin.

Les buts : 27e et 31e Sigurdarson (2-0), 40e Pierrot (2-1), 58e Mikautadze (2-2), 71e Nadrani csc (3-2).