En ce mois de janvier, le moment est propice pour dresser un état des lieux de la situation de notre Ecole des jeunes.

Réunis autour de la table (dans le respect des mesures sanitaires, évidemment), Philippe Dallemagne, Stéphane Huet et Bruno Petit ont fait le point, dans une saison que personne n’aurait jamais imaginée…

En faisant preuve parfois de dérision, car il en faut pour garder la foi, mais aussi en étant fiers des progrès réalisés et de l’engouement suscité par notre centre de formation.

Philippe DALLEMAGNE – Stéphane HUET, directeurs techniques

“Le bilan ? On n’a perdu aucun match depuis la Toussaint (…). Plus sérieusement, on peut dire que l’on a accompli un pas en avant. Nous sommes heureux de constater que de réels progrès sont réalisés, même si les rencontres officielles nous manquent forcément. En début de saison, lorsque les compétitions pouvaient se dérouler, nos équipes n’étaient pas ridicules en Elites et cela prouve que nous sommes sur la bonne voie. Nous voulions grandir et nous l’avons fait. On a toujours dit (et on le répète) que les résultats ne sont pas la priorité, mais ils constituent néanmoins un baromètre implacable.

Au-delà de ce constat, l’école des jeunes du club assume un rôle social très important et nos équipes régionales ont elles aussi montré le chemin à suivre, car elles tirent incontestablement l’ensemble de la structure vers le haut. En-dessous des U13, nous avons pu poursuivre les entraînements, y compris lors des week-ends, afin que les enfants puissent conserver leur activité sportive et s’épanouissent.

Le foot, c’est une école de la vie. Un sport collectif où les valeurs humaines sont primordiales, alors que les jeunes sont en pleine puberté et ont besoin de contacts. Nous avançons presque dans le noir en ce qui concerne les perspectives d’avenir, suspendus aux décisions des autorités gouvernementales et nous essayons de nous adapter au mieux. Nous sommes conscients que cette situation est vraiment compliquée pour les 13-18 ans, qui sont en manque…comme nous.

Parmi les points positifs, nous relevons l’énorme engouement suscité par notre école des jeunes, car nous recevons une multitude de demandes en vue de la saison prochaine. C’est incontestablement une belle satisfaction et une reconnaissance qui nous motive à poursuivre le travail entrepris. Nous ouvrons notre porte à tous, notamment aux plus petits et les U6 – U7 sont plus que jamais les bienvenus. A partir du foot à 11, il est évident que nous devons mettre en place une politique de recrutement, car nous devons être le vivier de notre équipe-fanion. Mais nous donnerons toujours la priorité à des jeunes de la région et de la Ville de Seraing. Nous alignerons au moins deux équipes supplémentaires la saison prochaine.

Nous sommes également à la recherche de formateurs motivés pour renforcer encore davantage notre cadre technique. Il faut s’ouvrir aux autres pour continuer à progresser. Des spécialistes de la petite enfance, de la psychomotricité sont les bienvenus. Tous les candidats peuvent envoyer leur candidature, elles seront examinées avec attention.

Bruno PETIT, coordinateur

“Nous avons connu des débuts assez compliqués dans les catégories Elites en début de saison, notamment chez les U8 – U9. Mais au niveau du foot à 8, on a bien équilibré. Plus on monte dans les catégories, plus nous sommes performants. J’ai noté et apprécié une belle évolution depuis le début de la saison. Manifestement, le travail porte ses fruits. Je veux aussi mettre en avant l’excellente entente qui règne entre les formateurs. Je suis arrivé à Seraing cette saison et je ne regrette vraiment pas mon choix. J’ai rencontré ici des personnes qui me font grandir et qui m’ont permis de me remettre en question.

Je suis quelqu’un qui aime s’investir à fond dans tout ce qu’il entreprend et il est clair que la situation que nous vivons actuellement me frustre, car elle nous contraint à nous brider. On doit se priver de beaucoup de choses en raison des restrictions, surtout pour le foot à 5.

Cela dit, je mesure aussi la chance que les plus jeunes ont de ne pas avoir dû s’arrêter, car ils sont des privilégiés, par rapport à de nombreux autres jeunes sportifs, dans d’autres disciplines. On a pu maintenir deux séances par semaine et une activité le week-end et j’en suis heureux.

Je tiens aussi à remercier Walter Vicenzotto et Jonathan Lefèvre pour leur aide au quotidien. Ils effectuent un boulot énorme et on peut parler d’une vraie collaboration entre nous. Nos formateurs sont toujours à l’écoute et c’est très encourageant.”

Au moment de clôturer cet entretien à bâtons rompus, les responsables de notre école des jeunes ont tenu à formuler leurs voeux pour cette année 2021 :

“Notre souhait le plus cher est que l’on puisse tous se retrouver ensemble au bord des terrains et dans les buvettes, le plus rapidement possible ! Pour notre équipe-fanion, qu’elle poursuive sur sa remarquable lancée, en assurant son maintien en D1B, voire peut-être davantage…”

Quelques dates à retenir

18/02 – 19/02 : journées de détection

06/04 au 09/04 : stage de Pâques organisé par Bruno PETIT (catégories U5 à U12)

13/05 : Challenge Dominique D’Onofrio (U16) et Challenge Guy Mathot (U14)

22 et 23/05 : tournoi U8 à U11