Après deux superbes victoires, nos Métallos ont courbé l’échine face à la redoutable formation de Westerlo.

Face à des joueurs qui allient talent et expérience, nos joueurs ont livré une excellente première période, se ménageant notamment une très belle occasion dès la 12ème minute, lorsque Sabaouni, notre Métallo d’Or, honoré avant la rencontre, trouvait le poteau après un joli heading.

On ne saura jamais ce qu’il sera advenu de l’issue de ce match si nos troupes avaient pu ouvrir le score, mais la seconde mi-temps verra les Campinois prendre le dessus, tant dans les faits que dans les chiffres.

Les deux buts inscrits par nos adversaires ne doivent rien au hasard et le succès des hommes de Bob Peeters est mérité.

Les deux entraîneurs tenaient d’ailleurs le même discours lors de la conférence d’après-match.

Bob Peeters :“Je pense que nous avions très bien préparé cette rencontre, face à une équipe en pleine confiance et qui venait de signer deux résultats formidables, en produisant du jeu et en marquant énormément de buts. Je tiens d’ailleurs à féliciter Seraing et son coach Emilio Ferrera pour leur approche très positive. Il est rare de rencontrer des formations qui jouent autant le jeu, sans fermer leur but, et c’est tout profit pour le spectacle et la qualité du football proposé. En quelques mois, le travail réalisé ici a été exceptionnel. Je suis très satisfait de ce succès, et également du comportement de mes joueurs. J’ai modifié mon système pour proposer un 3-4-3 et je constate que le niveau s’est élevé, même en changeant également plusieurs éléments. Nous avons également su contenir Mikautadze et les deux médians Sabaouni et Lahssaini et c’était important. Je souhaite bonne chance à Seraing pour cette saison !”

Emilio Ferrera : “Tout d’abord, bravo à Westerlo pour sa victoire, qui est méritée, même si nous aurions pu mener au score. Mais j’ai vu en face tout ce qu’il nous manque encore et qu’il faut énormément de temps pour acquérir : de l’expérience et une impressionnante maturité. Faire la faute nécessaire, gagner du temps, parler au referee : on ne le fait jamais chez nous ! Westerlo n’a pas encore encaissé le moindre but et c’est une équipe très bien organisée. Oui, je veux que mon équipe produise du foot. Et je ne changerai pas mon approche. J’ai envie que mes joueurs prennent du plaisir…et moi aussi (sic). Je suis trop vieux maintenant pour m’emmerder sur un banc (re-sic). C’est aussi valable pour le public, que je suis content de voir revenir petit à petit dans les stades. On doit encore apprendre, c’est certain et c’est logique. Au moins, quand Seraing joue, on est certain qu’il va se passer quelque chose, dans un sens ou dans l’autre.”

Beaucoup de fair-play et de sportivité dans ces propos, entre deux entraîneurs qui s’apprécient.

Un grand merci à Bob Peeters pour sa disponibilité et bravo à lui pour son français impeccable !

Enfin, nous tenons à remercier les spectacteurs qui ont répondu présents pour ce grand retour du public dans les stades.

Prochaine étape : un déplacement dans la capitale, ce samedi à 20h45 face à l’Union Saint-Gilloise.

La fiche technique

RFC Seraing : Dietsch; Swers, Faye, Boulenger, Kilota; Lahssaini, Sabaouni (69e Pierrot), Bernier, Jallow; Gueye (61e N’Diaye), Mikautadze (69e Al Badaoui).

KVC Westerlo : Ozer; Biset, Perdichizzi, Keita, Mabea; Remmer, Brüls (89e Dierckx), Van Eenoo, Abrahams (86e Ephestion); Soumah, Gboho (74e Vetokele).

Arbitre : M. Put.

Cartes jaunes : Faye, Gueye, N’Diaye, Dierckx.

Les buts : 63e Van Eenoo, 81e Vetokele.