Face aux champions déjà proclamés, nos Métallos ont livré un rude combat ce samedi soir.

Avec, à la clé, une défaite sur le score de 2-0, au terme d’une rencontre très hachée et qu’ils ont eu bien du mal à maîtriser.

Après une bonne entame de nos Rouge et Noir, les Unionistes ont peu à peu imposé leur rythme, en privant au maximum nos joueurs du ballon : à la pause, le nul au marquoir était favorable à nos troupes, car l’Union avait pris le dessus.

A la reprise, une fois encore, ce sont nos joueurs qui ont bien entamé les débats avant de se faire cueillir par l’immense Burgess sur un corner.

Menés au score, ils ont su immédiatement puiser dans leurs ressources pour obtenir une opportunité unique de recoller au score : Milicevic était crocheté fautivement dans le rectangle et l’arbitre Boucaut désignait le point de penalty.

Notre médian voulait se faire justice, mais son envoi était détourné par Moris…Il s’agit là déjà du quatrième coup de réparation loupé cette saison par notre formation.

La chance était passée, car, face à une équipe de ce calibre, il n’est pas évident de se forger des occasions. Pire, à vingt minutes du terme, une terrible collision entre Dietsch et Lahssaini était fatale pour nos deux éléments. Contraints tous deux de quitter la pelouse, ils ont terminé la soirée à l’hôpital.

Pour notre gardien, le verdict est lourd : fracture du nez et une indisponibilité de plusieurs semaines à prévoir. Quant à notre milieu de terrain, les premiers examens ont révélé une commotion cérébrale et des contusions, mais il devra subi d’autres examens ce lundi au niveau de son épaule, touchée dans le contact.

En toute fin de rencontre, Teuma fixait les chiffres et entérinait la victoire des locaux (2-0).

Une soirée à oublier pour nos Métallos : il reste à présent trois finales à disputer !

La fiche technique

RUSG : Moris; Burgess, Van Der Heyden, Kandouss; Jordanov, Fixelles, Teuma, Nielsen,Sigurdarson (69e François); Undav (97e Bager), Labeau (87e Soussi).

RFC Seraing : Dietsch (71e Mignon); Swers, Nadrani (85e Sanogo),  Faye (74e Boulenger), Maydana; Pierrot, Lahssaini (71e Al Badaoui), Bernier, Jallow; Milicevic, Gueye.

Arbitre : M. Boucaut.

Cartes jaunes : Jallow, Lahssaini, Fixelles, Teuma, Milicevic.

Les buts : 56e Burgess (10), 95e Teuma (2-0).

Réactions :

Marc Grosjean“Le résultat est certes négatif ce samedi, mais nous resterons toujours deuxièmes après ce week-end, quoi qu’il arrive. On va analyser cette rencontre calmement et en discuter. Surtout, conservons de la sérénité et restons positifs. Nous allons disputer deux rencontres à la maison et nous n’aurons plus droit à l’erreur. J’ai envie de reprendre une expression célèbre : “du calme dans la baraque !” comme disait Raymond Goethals.

On savait que l’Union n’allait rien lâcher et cela a été le cas. Sur le match, le penalty loupé constitue bien sûr un tournant. Et j’ai envie de dire un mot pour Guillaume et Sami : c’est toujours moche de voir de tels incidents de jeu sur un terrain. Le choc a été rude pour tous les deux et je leur souhaite évidemment de revenir très vite. On a toujours dit que l’on aurait besoin de tout le monde et cela se vérifier : à ceux qui ont eu moins de temps de jeu de se montrer. Comme l’a très bien fait Marcos Maydana ce samedi : il a montré le bon exemple. Défensivement, il a fait le job et il aussi adressé de bon ballons, avec très peu de pertes de balle. Ce n’est pas évident de remplacer le meilleur back gauche de la série et je le félicite pour sa prestation.

Pour terminer : gardons la confiance pour aborder les trois dernières rencontres dans les meilleures conditions !”

Marcos Maydana“Ce fut un match difficile, tactiquement et physiquement. L’Union a été au-dessus, mais nous avons eu l’occasion de revenir dans le match avec ce penalty et de peut-être changer le cours des événements. A titre personnel, c’était ma deuxième titularisation de la saison après le match contre Club NXT, mais le contexte était bien sût différent. Je suis satisfait de ma prestation et d’avoir pu me montrer. Il faut attendre son heure et se tenir prêt. On doit à présent jouer à fond nos trois dernières rencontres, car nous avons une chance unique à saisir !”

Guillaume Dietsch “Sur la phase de la blessure, je vois que l’adversaire va centrer et je pense que Sami ne pourra toucher le ballon. Du coup, je décide de sortir et puis…ce fut le choc ! Un choc terrible. J’ai ressenti une vive douleur et il aurait été impossible pour moi de poursuivre sans risquer d’aggraver les choses et de déforcer l’équipe. Les examens ont confirmé ce que je craignais : fracture du nez… Comme il n’y a pas de déviation de la cloison, je ne vais pas devoir me faire opérer et cela se remettra tout seul. Je vais pouvoir continuer à m’entraîner en salle et à travailler différemment. Je veux surtout m’excuser auprès de Sami pour cette collision et souhaiter le meilleur à Max pour la fin de saison !  A lui de faire le boulot : il en est parfaitement capable !”