On attendait avec impatience les premiers pas du duo Ferrera-Grosjean au Pairay.

On espérait ardemment que nos Métallos alignent une troisième victoire de rang pour réintégrer le top 4.

Mais…on n’a rien vu, hormis une épaisse couche de brouillard qui s’est abattue sur le Pairay aussi rapidement qu’une volée de Stevance dans la lucarne ou qu’un démarrage de Sanogo dans la profondeur.

A 19h00 pourtant, rien ne laissait présager une telle issue, mais la nature n’a cure des impératifs du calendrier sportif et il faut reconnaître que la décision de l’arbitre M. Patris apparaît comme logique, même si d’aucuns estimaient que la remise avait été décrétée très rapidement, avant même l’heure prévue pour le coup d’envoi.

Petit à petit, la brume s’est dissipée, mais tous les acteurs de ce match avaient regagné leurs pénates et l’on devrait normalement rejouer ce match dans des conditions optimales le samedi 22 février prochain, même si cette date doit encore être officialisée.

Pour nos entraîneurs, ce report était accueilli avec beaucoup de philosophie, d’autant que notre noyau déplorait plusieurs blessés et que notre staff disposera ainsi d’une semaine de travail supplémentaire pour peaufiner sa mise en place et sa découverte du groupe.

Prochaine étape : dimanche prochain à Sint-Eloois Winkel.

Mais, avant cela, la semaine débutera par deux séances quotidiennes ces lundi et mardi.