Julien Turco : “Je dois grandir plus vite que prévu” | RFC Seraing

Bienvenue sur le site officiel du RFC Seraing

Julien Turco : “Je dois grandir plus vite que prévu”

Julien Turco : “Je dois grandir plus vite que prévu”

📁 Non classé 🕔16.septembre 2017
Julien Turco : “Je dois grandir plus vite que prévu”

Depuis le début de cette saison, les événements se bousculent pour Julien Turco.

A 18 ans à peine, il occupe en effet une place de titulaire au sein de notre défense et ses prestations sont très encourageantes.

Nous l’avons rencontré ce vendredi, alors qu’il venait de quitter prématurément l’entraînement suite à une gêne musculaire qui ne devrait pas l’empêcher de tenir sa place ce samedi soir, face à Knokke.

“Tout se passe bien pour moi au sein du groupe. Je me suis très bien intégré, même si j’ai évidemment beaucoup de choses à assimiler en très peu de temps. En fait, je ne m’attendais pas à jouer de suite, mais j’espérais simplement faire partie du noyau. Je dois grandir plus vite que prévu ! Je savoure ma chance de pouvoir me montrer, mais je sais aussi que c’est à double tranchant, car j’ai de nouvelles responsabilités à asusmer.”

20374486_1316623611770163_1107906301730904031_n

La tête bien sur les épaules et le cerveau bien rempli, Julien n’est pas du genre à perdre son sens des réalités.

“Je viens de démarrer des études supérieures en marketing à Ste Marie. J’ai le statut de sportif de haut niveau et cela va me permettre de bénéficier de facilités, mais je sais qu’il ne sera pas aisé de combiner le tout. Je viens de recevoir mes syllabus et c’est du sérieux ! (rires) A terme, j’espère pouvoir intégrer la société de mon papa, qui est active dans le domaine des citernes et des pompes. J’en ai toujours eu envie, depuis tout petit.”

Le foot est une histoire de famille chez les Turco !

“Mon petit frère évolue en U17 à l’AS Eupen, en défense centrale, comme moi. Mais mon papa jouait au centre-avant, lui. J’ai toujours évolué à ce poste, mais dans une défense à 4. Ici, on joue à 3 et c’est différent, mais j’aime avoir tout le jeu devant moi. Je suis un grand fan de Sergio Ramos : c’est un vrai leader charismatique et un joueur qui sait être décisif dans les deux rectangles. Et puis, il joue dans la meilleure équipe du monde…”

Avec 1 point sur 6 depuis l’entame de la compétition, nos Métallos sont pressés d’engranger trois unités.

“Il nous manque juste le réalisme devant le but, car j’estime que nous étions supérieurs à nos deux premiers adversaires. Une victoire face à Knokke est obligatoire et nous disposons des qualités nécessaires pour aller la chercher. Notre groupe est soudé, même si j’avoue qu’on se rentre bien dedans à l’entraînement ! On peut réaliser quelque chose de bien. Le noyau est étriqué évidemment, mais il reste pas mal de titulaires de la saison dernière tout de même. On doit aussi bien faire attention à ne pas récolter trop de cartons stupides.”

20799187_1336731413092716_5632310074528982590_n

A Seraing, Julien a retrouvé pas mal de potes et il forme avec eux une formidable génération de talents. Il n’a pas oublié le coach qui lui a inculqué énormément de valeurs.

“J’ai joué plusieurs saisons chez les jeunes aux côtés de Bryan Hanrez, Loïc Reciputi, Nicolas Lapierre ou Midou. Je suis arrivé ici en U16 en provenance de Visé. Durant cinq saisons, j’ai profité des conseils de Frédéric Lapierre, qui est le meilleur entraîneur que j’aie connu dans toute ma formation. Je lui dois beaucoup. Je travaille depuis tout petit pour me faire une place dans le foot et je compte bien ne rien lâcher et tout donner pour y arriver !”

Véritables éclaircies dans notre ciel depuis le début de la saison, nos jeunes joueurs recèlent d’évidentes qualités et disposent d’un état d’esprit remarquable : nous leur souhaitons le meilleur pour la suite de leurs carrières !

20728287_1335331253232732_9134246237332649885_n

Dites que vous lisez cet article en partageant sur les réseaux sociaux :

Facebook