Tamburrini : « Dépasser ses limites devrait être l’ADN du club »

Tamburrini : « Dépasser ses limites devrait être l’ADN du club »

📁 Non classé 🕔24.septembre 2017
Tamburrini : « Dépasser ses limites devrait être l’ADN du club »

Nos Métallos se déplacent ce dimanche à Alost pour disputer leur quatrième rencontre de championnat. Un déplacement qui n’est jamais simple, d’autant que les Oignons, qui viennent de monter, sont toujours en quête de leur premier point dans cette compétition.

La semaine a été contrariée par plusieurs pépins physiques chez nos joueurs, puisque Lahssaini, Gueye et Pierrot ont dû être ménagés, alors que Al Badaoui (dos), Wagane Faye (début de pubalgie) et Turco (élongation) sont out pour ce dimanche.

Quant à Mouhli, il poursuit sa revalidation.

Le noyau est donc réduit et Christophe Grégoire a fait appel à trois jeunes éléments pour le compléter : comme le week-end dernier, Anthony Bertels et William Impagnatiello en font partie, et ils sont rejoints par Reda Cokegzen.

Voici les 18 joueurs qui partiront de Seraing ce dimanche matin à 11h45 :

Mignon, Djoujou, Bonemme, Deglas, Kilota, Pierrot, Sambu Mansoni, Lahssaini, Cascio, Deville, Bertels, Impagnatiello, Gueye, Ibou Faye, Cokegzen, Schenk, Choukri, Hanrez.

thumbnail (1)

Pour notre T2, Patrick Tamburrini, l’objectif doit être de ramener trois points.

« Comme lors de chaque rencontre que nous disputons ! Nous avons bien décortiqué l’équipe d’Alost, qui est une formation bien balancée. Avec de la vitesse devant et quelques grands gabarits. Ils restent sur un 0/6 et doivent prendre des points, surtout à domicile. De notre côté, une première victoire nous permettrait de nous rassurer et de réaliser une belle opération au classement. »

Notre adjoint estime que le groupe en est tout à fait capable.

« Nous avons les qualités nécessaires pour pallier nos absences. Deglas est bien rentré la semaine dernière et il doit juste simplifier sa relance, mais il a montré que l’on pouvait compter sur lui. On sent que le noyau progresse à l’entraînement. Nous avons encore travaillé la finition et Gueye a planté quelques superbes buts ce samedi matin. Nous avons également revu les images de notre match face à Knokke. Certains doivent avoir envie de se faire davantage mal, d’effectuer plus de courses. A cet égard, Pierrot doit être un exemple pour tous, car il mourrait sur le terrain pour son équipe ! Chacun doit avoir envie de dépasser ses limites et cet état d’esprit doit devenir notre marque de fabrique, l’ADN du club. »

Dites que vous lisez cet article en partageant sur les réseaux sociaux :

Similar Articles

Maintenant, il faut confirmer !

Maintenant, il faut confirmer !

L'air de rien, malgré tous les soucis que connaît notre coach depuis le début de la saison, notre équipe reste

Lire plus

Facebook