Suite à la fin de la période d’interdiction de transfert qui a touché notre club, notre école des jeunes a fait face à un afflux massif de retours et de nouvelles affiliations durant la période estivale.

C’est ainsi que nous avons doublé le nombre d’équipes représentatives, qui est passé de 19 la saison écoulée à 38 pour cette saison !

Cela a évidemment généré un travail considérable pour notre secrétariat et pour la nouvelle direction technique de notre école des jeunes, composée du binôme formé par Philippe Dallemagne et Marc Marchal.

Après les premières semaines de fonctionnement, nous sommes allés à la rencontre de ces deux passionnés de la formation, qui mettent toute leur expérience et toutes leurs compétences au service de nos jeunes, sous la houlette de Pascal Mackels.

Comment s’est déroulée cette reprise ?

Nous comptons plus de 500 jeunes pour le moment et notre première mission a été d’organiser et de structurer tout cela. C’est un chantier permanent et nous avons enfin réussi à trouver des entraîneurs pour chaque équipe. Il faut en effet savoir que nous avons malheureusement dû faire face à des entraîneurs qui ont changé de boulot et qui ont ainsi dû nous quitter prématurément. Mais maintenant, tout est sur les rails.

Et au niveau de la répartition des terrains ?

Pour faire face et ne pas surcharger nos surfaces de jeu, nous avons cherché un terrain ailleurs, mais sans succès. Idéalement, nous aurions besoin d’au moins cinq terrains. Par contre, le club a consenti un important effort afin de louer des terrains indoor au Soccer Club, ce qui nous soulage grandement, juste avant la période hivernale. Une tournante est organisée afin que toutes les catégories puissent en profiter. Je dois dire que nous sommes un peu victimes de notre succès, ce qui nécessite de se creuser les méninges pour trouver des solutions adéquates. Au niveau administratif également, notre secrétariat ne ménage pas sa peine. Nous faisons le maximum pour coordonner au mieux le planning des entraînements, de manière à respecter des horaires décents pour tout le monde, en pensant à la scolarité et à la vie de famille de chacun.

Quelles sont vos principaux motifs de satisfaction ?

Nous sommes particulièrement heureux de la solidarité qui règne. Ainsi, les catégories U16 et U17 s’organisent à tour de rôle pour venir arbitrer chaque week-end les plus petits. C’est vraiment une chouette initiative, qui va également les aider dans leur formation personnelle. Ils peuvent ainsi se rendre compte de la complexité du rôle d’un arbitre et c’est intéressant pour eux. Nous avons aussi accueilli à plusieurs reprises des garçons du noyau A, comme Yahya Nadrani et Théo Pierrot, qui ont fait profiter les jeunes de leur expérience. C’est gratifiant et j’espère qu’ils montreront la voie à d’autres. Cela s’est très bien passé et c’est positif également pour créer une émulation et une symbiose entre les jeunes et l’équipe-fanion. Et puis, même s’il est prématuré de tirer des enseignements, les premiers résultats réalisés par nos équipes sont très encourageants. Nous privilégions avant tout la progression de chaque enfant, mais il est certain qu’aligner des victoires est plus motivant que de compter les défaites…

Un appel à lancer ?

Nous sommes toujours à la recherche de personnes motivées et dynamiques pour remplir le rôle de délégués et/ou de parents fair-play. Pour le reste, nous pouvons déjà dire aux enfants que nous avons passé commande auprès du Grand Saint et que sa livraison est attendue avec impatience…:)