On attendait beaucoup de ce match au sommet de la D1B, mais cette rencontre n’aura vraiment pas souri à nos Rouge et Noir.

La soirée avait déjà mal commencé, puisqu’Emilio Ferrera et Hicham El Alaoui, probablement victimes d’une grippe intestinale, ont dû regagner leur domicile la mort dans l’âme, avant le coup d’envoi.

C’est donc Marc Grosjean qui a officié sur le petit banc.

Et le moins que l’on puisse écrire est que nos Métallos ne lui ont guère facilité la tâche, en entrant très mal dans le match. En manque flagrant de détermination, ils étaient logiquement cueillis à froid dès la 5ème minute de jeu, quand Undav ouvrait la marque, comme à l’entraînement.

Les choses ne s’arrangeaient pas, car quelques minutes plus tard, le réferee sanctionnait Nadrani suite à un accrochage dans le rectangle : Vanzeir n’en demandait pas tant et doublait les chiffres. On ne jouait que depuis huit minutes et le match était déjà joué.

Après cette entame cauchemardesque, nos troupes parvenaient enfin à équilibrer les échanges, mais si l’on excepte un frappe cadrée de Mikaudatze, les occasions étaient très rares.

En seconde période, l’Union allait se contenter de bien gérer son avantage, en contenant aisément les assauts trop timides de nos couleurs, sur une surface de jeu particulièrement délicate et qui ne favorise pas le jeu au sol rapide et technique dont nos joueurs sont friands.

Alors que l’arbitre distribuait ses cartons généreusement, il ne sanctionnait pas Fixelles d’un second bristol, mais punissait par contre Boulenger, prié de regagner les vestiaires prématurément.

On vous le disait, cette soirée est à oublier au plus vite pour notre équipe.

Nous saluerons par contre la performance de la formation bruxelloise, qui s’envole vers un titre amplement mérité, ainsi que son coach, Felice Mazzu, dont les paroles prononcées lors de la conférence de presse d’après-match ont confirmé son statut de gentleman.

Finalement, c’est surtout ce que nous retiendrons de ce choc qui n’en fut pas un…

Rendez-vous dimanche prochain au Lierse pour nos Métallos, qui nous doivent une revanche !

La fiche technique

RFC Seraing : Dietsch; Swers, Nadrani (78e Ndiaye), Boulenger, Kilota; Bernier, Lahssaini, Pierrot, Jallow; Mikautadze (67e Sanogo), Al Badaoui (60e Milicevic).

Union : Moris; Bager, Burgess, Van der Heyden; François, Fixelles, Teuma (90e Mehlem), Lapoussin; Vanzeir (84e Jordanov), Undav (77e Labeau).

Arbitre : M. Laforge.

Cartes jaunes : Nadrani, Fixelles, Teuma, Lapoussin, Pierrot, Vanzeir, Van der Heyden.

Carte rouge : 81e Boulenger (2 jaunes).

Les buts : 5e Undav, 8e Vanzeir s. pen. (0-2).