Une nouvelle rubrique voit le jour afin d’agrémenter notre communication !

Ils vous ont touché lors de leur passage sous nos couleurs ?

Vous avez envie de savoir ce qu’ils sont devenus ?

Cette rubrique est faite pour vous !

************************************************************************************************************

Pour notre premier numéro de la rubrique « Vintage », nous sommes allés à la rencontre de Mickaël Tirpan. Le défenseur de 27 ans a porté nos couleurs durant la saison 2014-2015, en y inscrivant 3 buts. Actuellement, Micka évolue dans le club turc de première division de Kasimpasa. 

Bonjour Micka. Tout d’abord, comment ça se passe pour toi en Turquie ?

Dès mon premier jour, tout s’est très bien déroulé. J’ai été parfaitement bien accueilli par les personnes au sein du club. La présence du belge Dieumerci Ndongala m’a également bien aidée durant le mois de janvier. J’ai vécu jusqu’à aujourd’hui une très bonne progression individuelle. Au niveau collectif, on a eu de très bons résultats avec des victoires face au Fenerbahçe et le Galatasaray. Et pour couronner le tout, je suis suivi par de nombreux clubs et plusieurs grosses formations turques me portent de l’intérêt. A moi donc de continuer sur cette lancée… 

 

La crise sanitaire chez vous est-elle aussi inquiétante qu’en Belgique ?

La crise sanitaire a été assez sérieuse ici aussi où on a vécu des lockdowns et un arrêt du championnat et des entraînements durant deux mois, entre mars et mi-mai. Aujourd’hui, les mesures de sécurité sont les mêmes qu’en Belgique, où chaque semaine, nous avons des tests Covid.

Et si maintenant on te dit : RFC Seraing. Qu’est-ce qui te vient directement en tête ?

Je repense tout de suite à la belle saison que j’ai vécue là-bas avec de magiques personnes que j’ai rencontrées telles que Samy Kehli, Thomas Didillon, Greg Dufer, et bien d’autres…

Quel est ton plus beau souvenir sous la vareuse rouge et noire ?

Même si je n’ai porté votre maillot que durant une saison, j’ai de nombreux beaux souvenirs ! Tant footballistiquement qu’humainement. Mais celui qui me vient directement en tête, c’est notre victoire sur le terrain de Saint-Trond. Si je ne me trompe pas, on a été la seule équipe à s’imposer chez eux. 

Qu’est-ce qui a fait que tu n’as joué qu’une saison au Pairay ?

J’avais fait une bonne saison en D2 mais mon contrat prenait fin au terme de celle-ci. Malheureusement, la direction ne m’avait pas fait de proposition pour poursuivre l’aventure chez vous. Mi-mai, l’Excelsior Mouscron m’a fait une offre de contrat de trois saisons et je n’ai pas hésité une seule seconde, car rejoindre la Jupiler Pro League était mon objectif. 

Avec du recul… pas de regret ?

Je n’ai franchement aucun regret, non. Je me sentais très bien à Seraing où je sortais d’une très bonne saison. Je peux remercier le RFC Seraing pour cette opportunité d’avoir pu montrer mes qualités au sein du club, sachant que six mois avant mon arrivée, j’avais à peine repris le football à Boussu Dour dans le noyau B, car j’avais rangé mes crampons.

Quel(s) équipier(s) t’a (ont) le plus impressionné durant ta saison ? 

Durant ma saison, Samy Kehli et Thomas Didillon m’ont vraiment impressionné. Mais sinon, on avait de nombreux bons joueurs comme Flo (Stevance), Greg (Dufer) ou encore Yayha (Boumediene).

Te revoir un jour sous nos couleurs est envisageable ? 

Bien sûr que tout est possible dans une vie de footballeur… Après mon aventure à l’étranger, je souhaite retourner en Belgique afin d’être aux côtés de ma femme et ma fille. Il ne faut donc jamais dire jamais.

Qu’apprécies-tu dans ce renouveau du club ? 

J’ai remarqué que le club a vraiment grandi depuis mon départ. J’ai eu l’occasion de suivre plusieurs rencontres à la TV et j’ai constaté qu’il y a beaucoup de qualités dans l’équipe. Il y a de nombreux jeunes talents comme l’attaquant qui a des statistiques hallucinantes ! En plus de ça, avec vos deux dernières recrues, ça montre que la direction veut aller de l’avant. J’ai eu la chance de pouvoir évoluer dans les deux plus hautes divisions belges, et croyez-moi .. la division 2 (actuelle D1B) n’a rien à envier à la Jupiler Pro League. Votre équipe pourrait très bien se débrouiller au plus haut niveau, surtout avec le staff qui est actuellement en place. 

Aurais-tu un petit mot pour les supporters ?

Je n’ai jamais pu les remercier pour leur soutien durant ma saison chez vous. Je veux donc d’abord leur dire MERCI. Votre équipe est première au classement, la saison est bien entendue encore longue, mais continuez à soutenir vos joueurs. J’espère vous revoir un jour au Pairay, mais avec quel maillot sur mes épaules, ça je ne sais pas… (rires). 

Que pouvons-nous te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

Je dirais une carrière où je peux sortir le maximum sans blessure en espérant encore franchir quelques paliers.

Merci à Mickaël pour sa disponibilité et bonne chance à lui pour la suite !

Sa bio

Né à Anderlecht le 23/10/1993

2011-2012 : FCV Dender EH

2013-2014 : Boussu-Dour

2014-2015 : RFC Seraing

2015-2017 : Excelsior Mouscron

2017-2018 : KAS Eupen

2018-2020 : Sporting Lokeren

2020-… : Kasimpasa