Alors que notre noyau A avait été relativement épargné depuis le début de l’épidémie, plusieurs cas de Covid-19 ont été détectés ces derniers jours.

Actuellement, ce sont cinq joueurs qui sont touchés.

Notre club a immédiatement pris toutes les dispositions sanitaires utiles et de nouveaux tests ont été réalisés ce jeudi matin.

Une situation compliquée à gérer donc pour notre staff, à quelques jours de la reprise de la compétition, ce dimanche à Westerlo, d’autant que trois joueurs sont également suspendus (Mikautadze, Nadrani et Sabaouni).

Emilio Ferrera est déterminé à tout faire pour jouer à Westerlo, même si le règlement autorise de demander le report du match dans l’hypothèse où sept joueurs du noyau seraient contaminés.

“Sauf s’il s’avérait réellement impossible matériellement de disputer ce match, nous jouerons dimanche, même si nous découvrons d’autres cas. Ce sera l’occasion pour d’autres éléments de montrer ce qu’ils valent, et notamment pour des jeunes. Nous avons voulu un noyau assez large justement pour faire face à ce genre de situation et le travail effectué depuis le début de la saison au sein du groupe Espoirs porte ses fruits, car je sais que je peux faire confiance à ces joueurs.

La situation est la même pour tout le monde, la nôtre n’est pas pire que les autres. Nous avons aussi des blessés, comme tous les autres clubs. On doit se serrer les coudes et faire face. Le match à Westerlo sera compliqué, chez l’un des favoris de la série. Je m’attends à une belle rencontre, entre deux formations qui pratiquent un football positif. Quoi qu’il arrive, il y aura des enseignements à tirer.”